lundi 23 juin 2014

Gerhard Richter (Fondation Beyeler, 18/05 – 07/09/2014)

Samedi dernier j’ai été à la Fondation Beyeler pour voir l’exposition sur Gerhard Richter, un des artistes vivants les mieux cotés. Je n’ai pas été déçue, puisque les œuvres présentes permettent de se faire une idée assez complète de son travail, et de plus elles sont absolument magnifiques.

Certains tableaux et installations sont plutôt abstraits. Bien que la conceptualisation derrière ces travaux soit admirable, l’abstrait n’est pas ma tasse de thé, donc je vous montre juste une photo pour que vous en ayez une idée et je passe aux œuvres figuratives.

P1050215

Les œuvres figuratives de Richter sont inspirées par des photos et elles sont, pour la plupart, des huiles sur toile. Ce qui les caractérise est le flou, comme dans une photo d’un objet en mouvement ou tout juste capturé en vitesse par un œil pressé… et, malgré ce flou, la précision dans les détails. Dans une attitude parfaitement contemporaine, la juxtaposition du flou et de la précision semble nous dire qu’on ne peut pas tout voir et savoir, que ce soit à cause du hasard, de la vitesse d’un regard ou de la pudeur (ce qui est illustré, par exemple, dans les tableaux représentant des cadavres).

On retrouve cela tant dans les (rares) natures mortes, comme ces Fleurs (Blumen) de 1992…

P1050197

…que dans les portraits, comme Betty, de 1988 (qui est d’ailleurs le tableau choisi pour promouvoir l’exposition), où le contact entre le sujet du tableau et l’observateur est rendu encore plus fuyant par la position de dos de la dame représentée.

P1050224

Parmi les autres portraits présents à l’exposition, j’ai particulièrement aimé la série 18 Oktober 1977, peinte en 1988 et dédiée aux membres de la Fraction Armée Rouge (Rote Armee Fraktion), et dont voici le tableau que j’ai préféré.

P1050205

Enfin, le flou est présent aussi dans les paysages, qui représentent pour la plupart des scènes d’eau. Parmi eux, ma préférence va sans doute à ce Paysage marin (Seestück) paint en 1975. J’avais une photo du paysage tout seul, mais je trouve celle-ci plus jolie.

P1050211

En somme, je vous conseille vivement d’aller jeter un œil à cette expo, ça en vaut la peine. Et pour voir plus d’oeuvres de Richter, faites un tour sur son site internet!

Pour vous souhaiter bonne nuit, voici Maria des Blondie. C’est une chanson qui n’a rien à voir avec les peintures de Richter, mais qui me réjouit parce que j’adore le texte et la musique… et aussi parce que c’est d’un de mes groupes préférés et je vais bientôt pouvoir assister à un de leurs concerts!!! A bientôt!

Blondie – Maria

1 commentaire:

  1. Anch'io ho visto la mostra e ho apprezzato i quadri figurativi, i quadri astratti non mi hanno neanche emozionato , cosa che per alcuni mi succede, magari per come sono accostati i colori e le forme. Blondie e'
    molto brava, ma la versione originale di Maria mi piace di piu' . Ciao , un abbraccio Francesca

    RépondreSupprimer